Loisirs Info Sciences & Tech

La technologie et la science sont des domaines où le développement est très rapide. Il est parfois difficile de suivre le rythme, surtout lorsqu'on n'a pas une démarche d'information active, de veille technologique. Ce site a pour but d'aider à vulgariser les informations scientifiques et technologiques, et à donner des pistes et suggérer des outils pour se les approprier davantage.

Pour un flux plus dynamique et intéractif, rendez-vous sur ma page Facebook!

Bonne lecture!

5741b478 1a86 407c a120 929c8001a453

Lecture: « Internet nous rend-il bête? »

« Internet nous rend-il bête? »... J’ai mis du temps à me décider à lire ce pavé de Nicholas Carr, publié chez Robert Laffont. J’en avais trouvé la référence dans plusieurs autres ouvrages intéressants, mais le titre me semblait un brin provocateur. Finalement, il faut reconnaître que les recherches qui accompagnent le constat de l’auteur soutient sont sans claires : les liens hypertextes sollicitent des zones différentes du cerveau que celles activées par la lecture classique sur papier, et la répétition de ces sollicitations conduit à la modification du câblage des neurones (les synapses). C’est ainsi que le cerveau s’adapte pour plus d’efficacité face à cette nouvelle technologie, et que nous risquons de perdre les anciens acquis. Les neurosciences montrent que l’outil modifie son utilisateur.

L’auteur met en perspective l’arrivée de l’écrit au temps de la tradition orale, l’arrivée de l’imprimerie au temps des moines copistes et l’arrivée d’Internet au temps des bibliothèques. C’est une lecture très instructive, pour ceux qui n’ont pas encore complètement basculé dans le monde de l’hypertexte ;-).

Le jour ou mon robot m aimera de serge tisseron publie chez albin michel 208 pages

Lecture: "Le jour où mon robot m'aimera", de Serge Tisseron

J’ai terminé récemment la lecture de « Le jour où mon robot m’aimera », de Serge Tisseron, publié chez Albin Michel (208 pages). Serge Tisseron est psychiatre et connu pour son engagement en faveur d’un contrôle judicieux de l’accès aux écrans pour les enfants.

Alors que beaucoup de sociétés qui produisent les robots essaient de les faire passer pour des objets doués d’empathie, on lit dans ce livre que cet argument est un leurre. D’après l’auteur, l’humain a tendance à attribuer une valeur émotionnelle à ses objets, voire à leur inventer une personnalité, des intentions ou des émotions (on voit bien le conducteur qui donne un petit nom à sa voiture, ou râle qu’elle « FAIT la gueule et ne VEUT pas démarrer »). Il met alors en garde contre la volonté inconsciente de nous en remettre à des objets « parfaits », car personnalisés par toutes les informations récoltées sur nous par le biais de la configuration, du web ou de l’ajustement par apprentissage. Les relations humaines incluant des situations de conflit, de frustration et de dissimulation, le risque est grand que les humains préfèrent la prévisibilité de la compagnie des robots à celle de leurs semblables. Il aborde  les questions de la protection de la vie privée, car les robots sont connectés et peuvent transmettre des informations sur leurs utilisateurs. Le sujet du transhumanisme est également traité dans ce livre, ainsi que l’aspect philosophique de la prise en compte d’une éventuelle nouvelle forme de vie.

Lire la suite

B28c6981 2200 4dc6 8e45 c99582c14a4e

Lecture: « Fablabs, etc »

Je viens de terminer la lecture de « Fablabs, etc » de Camille Bosqué, Ophelia Noor et Laurent Richard, publié chez Eyrolles. C’est à la fois une presentation, une sorte de guide, et un état des lieux riche en images et en interviews d’acteurs impliqués dans le mouvement de fabrication numérique.

Pour moi qui rêve d’en créer un, c’est une plongée dans les principes fondateurs et la mécanique de ce mouvement révolutionnaire. Le consommateur n’est plus passif, mais actif dans les makerspaces et les hackerspaces. Dans les fablabs, il s’inscrit dans une philosophie large et inclusive qui tire son origine et son identité du MIT. Au-delà de cette reprise en main de l’objet et de son processus de fabrication, il y a cet environnement d’apprentissage et de partage, où le seul prérequis est d’etre curieux.

Ce livre fait le tour de la France des structures de fabrications numériques en 2014, mais on voyage aussi au Togo, au Brésil et au Japon entre autres pays, pour y prendre le pouls d’une nouvelle façon de vivre la technologie et les techniques.

https://www.eyrolles.com/Sciences/Livre/fablabs-etc-9782212139389

A découvrir

Soutenue par le CNES, entre autres partenaires, Fédération est une initiative qui vise à ouvrir le monde de l’infrastructure spatiale au plus grand nombre pour que chaque citoyen puisse ancrer son action dans une démarche de création d’un monde futur.

Visitez leur site pour découvrir le projet, et - pourquoi pas- y participer!

http://federation-openspacemakers.com/

Date de dernière mise à jour : 04/09/2018